Le bullet Journal après 6 mois de test

Le bullet journal, on en parle maintenant régulièrement sur la toile.  Mon premier article sur ce sujet date de l’année dernière. Si j’avais beaucoup apprécié la page de Sohohana qui décrit très clairement et simplement les principes de base de cet organizer, je ne me retrouvais pas vraiment dans le groupe FB « Bullet Journal version français » où l’on découvre de très belles pages personnalisées, toutes en couleurs et magnifiquement décorées. Je m’étais alors faite à l’idée que le BUJO visait plus le côté déco de l’organizer que l’outil simple et efficace. Et je m’en suis éloignée …

FATAL ERROR…

Qu’est-ce qui m’a fait changer d’avis?

Tout d’abord, une cliente ayant acheté début 2016 un de mes carnets en papier japonais, format A5, et qui en avait fait son bullet journal. Son carnet avait pris place dans son sac à main, elle s’en servait aussi bien professionnellement que pour le côté « personnel » et était séduite par l’efficacité de l’outil sans viser le côté « déco » du BUJO.

Par ailleurs mon organisation du moment était loin d’être optimum, il fallait bien l’avouer: si j’étais satisfaite du carnet organizer qui m’accompagnait et m’aidait à prioriser mes actions pour chaque journée, j’étais de moins en moins satisfaite de ma gestion de RDV sur l’Iphone… Quand vous comptez sur les rappels de l’application « Calendrier » et que votre téléphone est en mode vibreur, déchargé, ou loin de vous (plus rare, mais ça arrive parfois), vous n’avez plus qu’à appeler … pour vous excuser platement de l’avoir raté, le RDV !

Le BUJO me permettrait-il de coupler tout ça? Il fallait que je teste.

Après les congés d’été, c’était décidé, je me choisirai un carnet parmi mes Liberty fleuri et j’en ferai mon Bullet Journal en suivant les indications de Sohohana.

Bullet Journal

Combien de temps ça m’a pris de créer mon « BUJO »?

Le temps de plier une vingtaine de feuilles A4, de remplir (à la main) mes 4 pages annuelles, ma page du mois de septembre et ma page hebdomadaire et les glisser dans mon carnet (vive les carnets rechargeables!), je dirai grand maximum 45 mn à une heure. Soyons clair, ma version est la version simplissime, sans fioritures, sans bandeau, sans couleurs, stickers, ou autres… Parce que oui, si vous le souhaitez, vous pourrez y passer des heures (et il n’en sera assurément que plus joli, c’est certain).

Et alors ?

Alors j’ai bien dû me demander pendant ces 45 mn si ce n’était pas une usine à gaz, cet organizer… Mais je dois bien avouer, l’utiliser, c’est l’adopter. Il offre une liberté sans pareil, c’est vous qui décidez du thème de vos pages, vous pouvez tout aussi bien y inclure des pages de livres à lire, DVD à regarder, idées cadeaux relevée dans un magazine de salle d’attente,… et tout se retrouve au même endroit, pas sur des petits papiers jetés au fond du sac que vous finirez par oublier ou ne plus pouvoir déchiffrer tellement ils auront été bousculés (au fond du sac).

Et après ?

Après ces 6 mois d’expérience « bujoïstique », je ne peux pas vous montrer les pages que j’ai écrites: j’ai remplacé celles de septembre à décembre par un intérieur tout refait à neuf en début d’année… de la main gauche (suite à mon triple axel loupé sur la glace…). Comme j’ai moi-même du mal à me relire parfois, je ne pouvais raisonnablement faire la promotion du Bullet journal en publiant ces pages (que j’espère vite voir remplacées par de belles pages joliment manuscrites !) .

Pour cette raison et parce que moi-même j’ai hésité avant de me lancer dans cet exercice, j’ai eu l’idée de proposer un modèle minimaliste intégrable dans tous les carnets A5 Brin de Créa.

Une manière assez facile  de tester le bullet journal et d’adapter l’outil à ses propres besoins. J’ai personnellement adopté un schéma pro/perso sur mes pages mensuelles et hebdomadaires (on mène tout de front ici 😉  ) mais j’ai vu d’autres personnes préférer « Matin/après-midi ». Mais on peut tout aussi bien ajouter des pages de ci de là, c’est vous qui créez votre propre carnet, votre index, vous faites donc… CE QUE VOUS VOULEZ !

Bullet journal
Recharge « Bullet Journal » désormais en vente sur Etsy

 

En conclusion, je remercie la cliente qui m’a convaincue de tester et utiliser cet outil  (le dentiste de la famille aussi, est ravi, je n’ai pas raté un seul RDV depuis;-) .

Nous nous sommes revu tout récemment, elle n’a pas manqué de me montrer son carnet fleurs de cerisier qu’elle garde toujours à porter de main, ce jour là, il était dans son sac à main. Et moi, ça m’a fait cet effet là: ☺️.

 

Et vous ? Vous connaissez le principe du Bullet Journal ? Vous êtes adepte ? Un peu? Beaucoup ? Passionnément ? 

5 thoughts on “Le bullet Journal après 6 mois de test

  1. J’ai débuté un BuJo assez minimaliste en octobre 2016. J’étais assez réfractaire au début, voyant des BuJo magnifiques sur Instagram / Pinterest : je manque déjà de temps alors si c’est pour passez des heures à faire des petits dessins. Puis j’ai découvert la version de base, minimaliste et j’ai tenté le coup. Comme je jongle entre deux activités, plus tout le personnel, j’ai trouvé mon compte dans ce journal qui regroupe tout. Je m’organise, fait mes listes (je suis très voire trop listes). Je garde tout de même un petit semainier dans mon sac de travail. Je suis encore en tâtonnement : La forme change encore tous les deux mois. En tout cas, j’aime beaucoup ta

      1. Merci beaucoup pour ce message et le compliment (!), suis ravie de voir que le bujo version « minimaliste » a fait d’autres adeptes, ce n’est pas ce qui est donné à voir sur les réseaux sociaux où l’on voit surtout des magnifiques pages à te donner des complexes 😉 … il faut juste oser faire… autrement et créer un outil qui nous corresponde !

    1. C’est tout mérité, je ne me passe plus de mon Bullet Journal et c’est grâce à toi, sans cette version « minimaliste » à laquelle tu m’as (sans le savoir) initiée, je ne me serai certainement jamais lancée !
      Bonne continuation !

Laisser un commentaire